www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 03

Vous êtes actuellement : Dossiers Syndicaux  / CARTE SCOLAIRE  / CARTE SCOLAIRE 2009 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
9 septembre 2009

CTPD du 04/09/2009

9 septembre 2009

Le nouvel IA, Monsieur Antoine DESTRES s’est présenté : ancien IA adjoint en Seine-Maritime, à Rouen, missionné sur « le handicap » et l’« Education prioritaire », il a aussi été IEN 1er degré et même dans une vie plus antérieure professeur de français.
Trois repères guident sa démarche : l’écoute, l’intérêt de l’élève et le cadre ministériel.. Les deux premiers sont-ils compatibles avec le troisième ?

3 nouveaux IEN ou faisant fonction remplacent les IEN partis en retraite :

  • Maryvonne Priolet pour Montluçon 1
  • Annick Flouzat pour Vichy 2
  • François Advenier pour Moulins 3 / ASH.

L’IA nous annonce qu’il a 4,25 postes en réserve et une vingtaine de collègues en « surnombres »
Ces derniers ne pouvent pas servir à ouvrir des classes. Ils ne peuvent être qu’une aide conjoncturelle.
Il rappelle qu’à la CAPD de juin, il y avait une cinquantaine de « surnombres ». Il précise qu’à son avis ce « surplus » aura fondu en janvier..

Il liste les situations qui nécessitent à ses yeux, après avoir pris les avis des IEN, des postes :

  • RPI Le Pin/St-Didier/St-Léger
    Il dit :« dans l’intérêt des élèves, nous n’avons pas attendu le CTPD pour ouvrir une 5ème classe... »
    Un remplaçant est donc au Pin depuis la veille ; seule commune du RPI ayant des locaux disponibles.
    Un « surnombre » y sera nommé en CAPD (après ce CTPD)
  • Durdat Larequille
    Là aussi des locaux étant disponibles, un poste peut être implanté ainsi que la demi-décharge de direction qui en découle.
  • Huriel
    locaux disponibles, implantation d’un poste proposé, ce qui portera à 7 le nombre de classes.
  • Maternelle Arc-en-Ciel à Moulins
    L’IA liste toutes les bonnes raisons (que nous avions défendues en juin d’ailleurs...) pour y implanter des moyens supplémentaires, tout en ne détaillant pas ceux-ci...

Puis l’IA demande aux présents de lui soumettre d’autres cas.
Nous avons précisé qu’au lendemain de la rentrée pris par nos classes comme nos collègues nous n’avions que peu d’informations remontées du terrain...
La durée de la réunion du CTPD étant elle-même réduite à une heure un lendemain de rentrée, elle ne laisse que peu de temps à un réel échange et qu’elle s’apparente à une vente flash de supermarché à la suite de laquelle on n’est pas sûr que les élèves et les collègues fassent de bonnes « affaires »...

Au nom de la FSU, nous insistons sur les besoins de la Maternelle Arc-en-Ciel, sur les besoins de St-Germain des Fossés et nous rappelons la situation d’Abrest telle que nous la connaissions fin juin.
L’IA répond que pour Abrest et Saint Germain des Fossés il n’est pas prévu de postes en plus mais d’y laisser les collègues nommés en surnombre lors de la CAPD de fin août ... de façon temporaire le plus longtemps possible (ce seront les derniers à être retirés), mais sans pouvoir garantir que ce sera pour toute l’année.
L’IA expose un nouveau cas : le RPI Tréteau/Cindré/Chavroches.

La CGT s’étonne des « surnombres ».
Une discussion sur les raisons ayant entraîné ceux-ci en découle : recul sur les droits à la retraite, suppression massive des postes de RASED...
L’IA en conclut que cette situation permettra de traiter plus facilement les besoins de remplacements à venir... A voir !

Nous faisons remarquer que pour répondre aux besoins des écoles après la mise à disposition dans une école d’un poste d’enseignant à titre définitif, il y a la mise à disposition d’un enseignant à titre provisoire à l’année... et que maintenant il y a pire : la mise à disposition d’un enseignant pour une période indéterminée !

Choix définitifs pour l’implantations des 4,25 postes :
- RPI Le Pin/St-Didier/St-Léger : 1 poste
- Durdat Larequille : 1 poste + 0,25 pour la décharge de direction
- Huriel : 1 poste
- Mat Arc-en-Ciel : ½ poste
- RPI Treteau/Cindré/Chavroches : ½ poste

Au moment du vote, on explique pourquoi la FSU après avoir hésité en un vote contre ou une non participation au vote, ne prendra pas part au vote.
Comme d’habitude, l’administration pare au plus pressé, en faisant avec les moyens qu’elle a, mais ne répond pas aux besoins véritables dans les écoles.

Nous demandons d’avoir connaissance, pour un prochain CTPD, des chiffres de scolarisation des enfants de moins de 3 ans dans le département et le détail des effectifs école par école.

Questions diverses

EVS

Nous avons exposé la situation dramatique vécue par une vingtaine d’EVS qui n’avaient pas été payés en juillet suite à un « dysfonctionnement » de l’établissement payeur.
Nous avons rappelé également les baisses de salaires subies par les EVS à cette rentrée qui ont une diminution de 4 heures de leur horaire hebdomadaire (de 24 h à 20 h ) !
Nous avons exposé aussi les « erreurs » apparues dans certains contrats : si la paye est bien alignée sur 20 heures, certains contrats mentionnent toujours 24 heures de travail !
L’IA engage les EVS concernés à prendre RDV auprès du Principal de l’établissement dont ils dépendent...

Grippe A

Nous avons listé un nombre conséquent de questions que se posent les collègues et nous-mêmes.
L’IA répond qu’avant tout il s’agit d’appliquer, d’intensifier des règles d’hygiène, de bon sens...

 

18 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 03
42 rue du Progrès
03000 MOULINS

tel/fax : 04 70 44 38 32

snu03@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 03 , tous droits réservés.