www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 03

Vous êtes actuellement : Dossiers Syndicaux  / CARTE SCOLAIRE  / CARTE SCOLAIRE 2010 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
9 février 2010

Déclaration commune SE-UNSA, FSU, SGEN-CFDT, CGT Educ’action

9 février 2010
CTPD du 08/02/2010

16 000 suppressions d’emplois = 500 millions d’euros économisés.

Le gouvernement n’a pas d’ambition pour l’Education Nationale. Il n’y voit qu’un gisement d’économies d’emplois. Le dogme de la suppression d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, sans prendre en considération le service public concerné et les besoins nécessaires pour répondre aux attentes légitimes d’une nation, trouve dans l’éducation les limites du cohérent. Cette application aveugle se traduit par l’utilisation d’un nombre croissant de personnels précaires pour faire face à des besoins incontournables de formation de la jeunesse du pays. Il devient évident que cette formation se réduit de plus en plus au strict minimum pour les classes les moins aisées.

Nationalement : moins de postes pour plus d’élèves

Départementalement : moins de postes pour moins d’élèves certes, mais en réalité beaucoup moins que les 4 postes qui doivent être rendus. Sans perdre d’élèves en 2009, notre département s’est vu retiré plus de 20 postes dont 15 en RASED. En 2010, 282 élèves de moins sont annoncés (essentiellement des enfants de 2 ans) mais le nombre de postes perdus par l’Allier sera bien supérieur aux 4 annoncés :

  • 4 au titre du redéploiement national
  • 7,25 pour les décharges des écoles à 4 classes assurées jusque là par les PE2
  • 3 postes de titulaires remplaçants transformés en postes de remplacement formation continue
  • 14 postes de BFC qui serviront en fait plus à assurer le peu de formation des collègues reçus au prochain concours (CRPE) plutôt que celle des titulaires.
  • 7,5 ouvertures (4,5 + 3 en réserve)

Ce sont en fait près de 20 classes et 3 postes de TR (Titulaires Remplaçants) qui seront fermés. Non pas pour faire mieux mais pour "financer" dans les départements des décisions nationales sans moyens supplémentaires en application du dogme cité plus haut. Cela se traduit par : une augmentation progressive des effectifs en Réseau de Réussite Scolaire les difficultés grandissantes de scolarisation des moins de 3 ans une diminution des moyens de remplacement aucun moyen supplémentaire pour l’ASH (dont il n’est même pas question) et la menace qui pèse toujours sur les RASED la diminution du volume de formation continue et la quasi disparition de toute formation pour tous les enseignants.

Il y a, de plus, une volonté de masquer la réalité tant dans le premier que dans le second degré.

Dans le second degré, contrairement à ce qui a été annoncé, nous constatons une diminution des moyens pour la rentrée 2010 (53 élèves supplémentaires pour 63,5 heures supprimées). Les effectifs en sixième seront particulièrement chargés (dans 5 établissements il est prévu des divisions à 28 élèves). Nous condamnons également la baisse des moyens en SEGPA alors que des élèves sont actuellement sur liste d’attente pour intégrer ces structures dans le département.

Nous déplorons également la suppression de 28 postes administratifs dans l’Académie dont 5 à l’Inspection Académique de l’Allier. Le transfet de la gestion des moyens au rectorat entraînera la suppression de 1,5 poste à la DOSS.

Si l’on voulait, pour conclure, utiliser une formule du type de celles figurant dans l’application des évaluations CM2 2010 : ce serait "des acquis très insuffisants qui nécessiteraient des mesures d’aides très spécifiques."

 

21 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 03
42 rue du Progrès
03000 MOULINS

tel/fax : 04 70 44 38 32

snu03@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 03 , tous droits réservés.