www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 03

Vous êtes actuellement : Carrière  / PERMUTATIONS : CHANGER DE DÉPARTEMENT  / PERMUTATIONS 2007 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
24 avril 2007

Permutations 2007 | On est loin du compte !

Quand le ministère a décidé de changer le barème des permutations, le SNUipp a contesté la méthode et la précipitation : pas de concertation, pas de bilan des mutations passées, pas d’analyse fine des difficultés de certains départements, pas de simulation…

Quand le ministère a multiplié les annonces sur sa volonté de faciliter la vie de famille des personnels en accélérant les rapprochements de conjoints et en promettant satisfaction à neuf couples sur dix dans un délai de deux ans maximum (lettre flash du 28 novembre 2006), le SNUipp est demeuré sceptique sur le choix de la majoration des barèmes afin d’améliorer le dispositif, surtout quand on sait que la plupart des demandes de rapprochement de conjoints échouent faute de possibilités de mutations…

Alors quel bilan pour les permutations 2007 ? Le ministre a-t-il tenu ses promesses ?

Dans notre département, sur 182 candidats désirant sortir, seuls 35 ont été satisfaits, soit 19,23%. L’Allier se situe en queue de classement en terme de demandes satifaites (devant la Guyane, l’Orne et la Seine-St-Denis).

Pourquoi ? Parce que l’essentiel des demandes (112 dossiers) concernent une mutation pour le Puy-de-Dôme et que les possibilités de mutation pour ce département sont faibles (48 entrants pour 388 demandes, taux de satisfaction de 12,37%).

Au même moment, certains départements affichent un taux de 100% de demandes satisfaites comme la Haute-Loire, le Finistère ou la Loire-Atlantique.

Et quand on observe plus attentivement les demandes spécifiques pour rapprochement de conjoints, auxquelles le nouveau barème devait donner un formidable coup de pouce, on constate que sur 99 demandes, seules 22 ont abouti, soit 22,22%. C’est seulement deux couples sur dix dans l’Allier : on est donc bien loin de l’objectif annoncé !

Restent désormais les demandes d’ineat/exeat que les 77 collègues concernés pourraient accompagner d’un courrier demandant réparation du préjudice subi : ils sont en effet nombreux à avoir nourri l’espoir de retrouver une vie de famille normale… Mais chacun sait que, d’ici là, on aura sûrement changé de ministre !

Sandrine MONIER

 

16 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 03
42 rue du Progrès
03000 MOULINS

tel/fax : 04 70 44 38 32

snu03@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 03 , tous droits réservés.