www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 03

Vous êtes actuellement : Carrière  / FORMATION CONTINUE  / Conseils de formation 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
29 avril 2010

Conseil Départemental de Formation du 6 avril 2010

29 avril 2010
Compte-rendu

Déclaration préalable des représentants du SNUipp

Bilan intermédiaire PAF 2009/2010

- Plusieurs stages ont été organisés cette année avec

  • remplacement BFC
  • remplacement PE2
  • remplacement PE1 (stage en responsabilité)

Les formations avec support de remplacement BFC ont porté sur des contenus variés : aide à la direction, nouveaux directeurs, projets de circonscription, Base élèves, ELV, ASH, ENR, prise en charge de l’aide personnalisée, EPS, histoire des arts, formation T1, formation T2.

7 stages longs à remplacement PE2 ont été organisés.

5 stages d’école ont été organisés à remplacement PE1 (stage en responsabilité). Les stagiaires étaient des redoublants ou admissibles au concours, ayant tous effectué une année à l’IUFM. Les titulaires qui ont laissé leur classe aux étudiants ont eu 7 jours de formation au sein de l’école en lien avec le projet d’école (ENR, analyse des évaluations, mise en place de l’AP...) ( !).

Les stages en responsabilité seront plus longs et plus nombreux en 2010/2011.

- Le SNUipp fait remarquer que le public sera différent l’an prochain, que ce ne seront plus des PE1 en formation à l’IUFM, mais des étudiants en master 2 non formés, ce qui n’est pas sans poser problème.

- Formations organisées le mercredi dans le cadre des 18 heures (AFE)

A la demande du SNUipp, un bilan chiffré est donné.

Nombre d’AFE Nombre d’enseignants concernés
AFE départementales (Montluçon) 16 255
AFE départementales (Moulins) 21 401
AFE départementales (Vichy) 20 465
AFE bassin Montluçon 36 710
AFE bassin Moulins 21 433
AFE bassin Vichy 32 471
TOTAL Montluçon 52 965
TOTAL Moulins 42 834
TOTAL Vichy 52 936

Les AFE départementales étaient les mêmes pour les 3 bassins.

9 AFE ont été annulées pour cause d’inscrits insuffisants
18 AFE ont été annulées pour d’autres raisons (pb avec le formateur...)

Des efforts ont été faits pour organiser ces AFE localement, pour en multiplier le nombre. Dans le choix des contenus, les demandes émises l’an dernier (EPS, maternelle...) ont été prises en compte.


Formation des professeurs des écoles stagiaires dans l’Allier

- Principes directeurs

Dimension académique
Le plan a été défini par le recteur ; les spécificités départementales sont marginales.
Des outils vont être réalisés au niveau académique (livret d’accueil, plan individuel de formation, vademecum du tuteur, cahier des charges de la formation)
Individualisation des parcours
Plan Individuel de Formation (PIF)
Un tuteur sera désigné pour chaque stagiaire
4 rendez-vous avec le tuteur seront obligatoires sur l’année
Un dispositif spécifique d’accompagnement du PES en difficulté sera mis en place à partir de mars.
Equilibre dans la place des formateurs
1/3 temps formation + 2/3 temps en classe
Ce temps de formation peut prendre un visage différent d’une académie à l’autre.
Dans l’académie de Clermont, la formation sera de 12 semaines, composée de 6 semaines à l’IUFM et de 6 semaines pour le reste (compagnonnage, visites des PEMF...)

- Organisation retenue

Accueil des stagiaires

- 30 août
matin : accueil par l’IA et le directeur de l’IUFM
après-midi : entretiens individuels pour le positionnement du stagiaire dans son plan individuel de formation (rendez-vous n° 1)
- 1er au 3 septembre : accueil école
Affectation des stagiaires

- Résultats du concours : 2/07
- Début juillet : expression des voeux pour l’affectation géographique
- Du 1er septembre jusqu’au 23 octobre : en surnombre dans la classe d’un PEMF ou d’un MAT
- Après les vacances de Toussaint, 2 possibilités :
→ soit sur des supports libérés après "tuilage" (c’est-à-dire prise du poste en responsabilité après une période passée dans l’école en accompagnement)
→ soit en surnombre dans les autres classes de l’école du formateur (où le PES a été affecté au 1er/09) par périodes de 6 semaines (1 semaine de "tuilage" + 5 semaines en responsabilité).
- Temps pour l’école (projet d’école, projets...) pour le titulaire de la classe, sur la base du volontariat.

- Le SNUipp s’interroge sur l’affectation des PES sur des supports libérés après les vacances de la Toussaint et souhaite savoir si ceux-ci passeront avant l’affectation d’éventuels titulaires en surnombre.
Pour l’IA, c’est un "moindre mal", dans la mesure où il a renoncé à réserver des postes pour les stagiaires... Il est normal de prendre en compte la volonté du stagiaire à prendre un poste.
Donc les collègues sans poste attendront pour être affectés. CQFD

- Le SNUipp soulève le problème des Maîtres d’Accueil Temporaires, qui ne sont pas formés pour accueillir des stagiaires. Les PEMF sont titulaires du CAFIPEMF, et donc naturellement les plus habilités à prendre part dans la formation.
L’IA estime le nombre de PES à 22, et il y a 22 PEMF dans l’Allier ( !).
Pour le SNUipp, la piste de plus d’un PES par tuteur peut encore être envisagée.

- A la question du SNUipp sur le temps de décharge, l’IA répond que les PEMF conservent leur décharge.

Formation des stagiaires

Le compagnonnage / tutorat (6 semaines)
- Début juillet : questionnaire de positionnement
- 4 rendez-vous du Plan Individuel de Formation (30 août, avant la fin du stage chez le tuteur, novembre-décembre, février-mars)
- Désignation d’un tuteur pour l’année (l’IA penche pour un PEMF dans ce rôle)
- 1er septembre au 23 octobre : dans la classe du tuteur
- Temps de "tuilage"
- Du 3 novembre à juin : 5 à 8 visites du tuteur + visites de profs d’IUFM + 12 heures d’AFE ciblées sur des besoins spécifiques (les 6 heures restantes des 18 heures seront utilisées pour les rendez-vous n° 3 et n° 4 du PIF).
- Possibilité d’un accompagnement renforcé fin mars

A l’IUFM (6 semaines)
- 6 semaines : 2 avant les vacances de Toussaint ; 2 fin décembre ; 1 fin mars ; 1 fin mai
- Formation étroitement articulée avec la pratique de classe
- A partir d’un cahier des charges arrêté par le Recteur
Pilotage départemental

- Un groupe de pilotage de la formation (IA, IEN, CPAIEN, PEMF, IUFM) : 1ère réunion le 6 mai
- Formation des formateurs (PEMF, MAT, IEN, CPAIEN, PIUFM) : 30 juin

- Pour le SNUipp, la formation initiale telle qu’elle sera mise en place à compter de la rentrée constitue un renoncement aux conditions nécessaires à une entrée réussie dans le métier. Force est de constater que les bricolages énoncés, même s’ils laissent une petite place à l’IUFM, ne constituent pas une formation digne de ce nom.
Enseigner est un métier qui s’apprend, et la formation initiale ne peut être réduite à un simple accompagnement lié à de courtes périodes de formation.
C’est au contraire d’une ambition forte dont la formation des enseignants a besoin !


Les grands axes du Plan de Formation 2010/2011

Il a été élaboré à partir :

  • du Plan Académique de Formation
  • de la circulaire de rentrée
  • des particularités de l’Allier (échec et retard scolaires)
  • de la volonté de construire un plan de formation cohérent... mais pas onéreux.
    L’IA révèle que le budget 140 pose problème (déplacement des personnels, crédits pédagogiques, formation continue). Il ne souhaite pas amputer les deux premiers postes budgétaires...

Le fil conducteur de ce plan de formation sera donc la réduction de l’échec scolaire et la diminution des retards scolaires.

6 grands axes :
- l’application des programmes de 2008

  • le langage, le corps à l’école maternelle
  • l’apprentissage de la lecture
  • l’acquisition des automatismes en mathématiques
  • la pratique de l’EPS
  • l’histoire des arts

- la fluidité des parcours

  • l’exploitation des évaluations CE1 et CM2
  • les dispositifs d’aides à l’élève : aide personnalisée, PPRE...
  • l’évaluation du socle commun et le livret scolaire informatisé
  • la continuité école/collège

- le développement du numérique à l’école

  • l’accompagnement des projets ENR
  • les outils d’apprentissage de la LV

- la réponse aux besoins éducatifs particuliers des élèves

  • la mise en place des unités d’enseignement
  • la mise en place d’un livret départemental de compétences des élèves de SEGPAet la mise en réseau des SEGPA
  • l’accès à la spécialisation pour les enseignants non formés

- l’élaboration du projet d’école

  • les réponses prévues pour le traitement de la difficulté scolaire
  • un volet "histoire des arts"

- l’accompagnement dans l’entrée dans le métier

  • les professeurs stagiaires (reçus concours 2010)
  • les néo-titulaires 1ère et 2ème année

T1 - T2
Il n’y aura plus de regroupements départementaux, mais un suivi, accompagnement et formation par les circonscriptions.

AFE
Quelques changements dans l’organisation (6 heures AFE départementales + 6 heures AFE par bassin + 6 heures AFE par circonscription)
Les AFE départementales restent départementales, mais seront organisées par bassin. Un vingtaine de formations seront organisées par l’IUFM et décentralisées.
Les AFE de bassin disparaissent au profit de 6 heures de crédit temps pour l’élaboration du projet d’école.
Quelques formations seront réservées aux spécificités locales ou aux partenaires (CASNAV, OCCE,...)

Stages en responsabilité pour les étudiants
L’IA estime le nombre de places pour les M1 à 70 et pour les M2 à 70 (270 places pour les M1 et 270 places pour les M2 sur l’académie)
Il y aura donc 70 "stagiaires potentiels" pour lesquels des stages de 4 semaines seraient proposés (dont 1 semaine de "tuilage").
Ce vivier de "remplaçants" sera utilisé dans le cadre de la formation continue des titulaires

  • pour la formation des nouveaux directeurs
  • pour des stages délocalisés

Le volume d’offre de formation continue sera équivalent (+ 3 BFC) avec un développement des actions de proximité (stages dans les écoles, collèges...).

- Le SNUipp s’inquiète évidemment du devenir de la formation continue qui, après s’être calquée sur la formation initiale des PE2 et leurs besoins de lieux de stages pour leur formation, fait désormais appel à des étudiants non formés et n’ayant jamais exercé pour permettre aux titulaires de partir en stage.


- Ce conseil départemental de formation a été l’occasion de montrer toute l’incohérence et la dangerosité de cette réforme de la formation, placée sous le signe de la rigueur budgétaire.

On ne peut que s’inquiéter des futures conditions d’exercice et des difficultés auxquelles vont être confrontés les personnels, et leurs nécessaires répercussions sur les classes : des titulaires en attente d’affectation comme cette année, des professeurs des écoles stagiaires intervenant en doublon dans une classe ou s’essayant à d’autres niveaux dans l’école, des BFC qui les remplaceront certains jours, des classes perturbées par des visites, des étudiants en responsabilité sans aucune formation devant les élèves...

Il s’agit ni plus ni moins que d’une véritable désorganisation du service orchestrée par le ministère. C’est dire si la rentrée 2010 s’annonce difficile, tant pour les enseignants (qu’ils soient expérimentés ou débutants dans le métier) que pour les élèves.

Le SNUipp appelle les personnels à exprimer leur désaccord et à dénoncer collectivement dans les écoles les conditions de l’année de stage pour créer le rapport de force nécessaire pour obtenir l’abandon de cette réforme et le retrait des textes d’application, et proposer un projet permettant une véritable formation professionnelle indispensable à l’exercice du métier d’enseignant.

Sandrine MONIER

 

28 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 03
42 rue du Progrès
03000 MOULINS

tel/fax : 04 70 44 38 32

snu03@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 03 , tous droits réservés.