www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 03

Vous êtes actuellement : Divers  / RESF 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
3 mai 2011

RESF | La mort les attend au Kosovo

JPG - 15.9 ko
photo La Montagne

Ils ont dû quitter le Cada (Centre d’accueil des demandeurs d’asile), à Montmarault, il y a deux semaines. Direction Moulins, auprès du Réseau éducation sans frontières (RESF). Aujourd’hui, ils ont une quinzaine de jours pour quitter la France.

Aux côtés de Ghabi Fejzulai et de sa famille, Mireille Pasquel, ne cache pas son inquiétude : « Il y a urgence. Ils sont en danger. S’ils retournent au Kosovo, c’est la mort qui les attend ».

Parce que Ghabi a refusé de se battre contre les Serbes, il est aujourd’hui considéré comme un traître par la faction qui dirige désormais son village, à Gjilan, au Kosovo. C’est d’ailleurs ce qui l’a poussé à fuir son pays, avec sa femme Azenine, et ses trois fils, Lirim, 17 ans, Lavdim, 14 ans, et Faik, 6 ans. « Nous avions beaucoup de problèmes, explique Lavdim. Des groupes masqués et armés nous menaçaient. Mon frère s’est fait renverser par une voiture ». La mère, elle, a été agressée.

La famille Fejzulai a donc quitté le Kosovo, vers Clermont-Ferrand d’abord. Puis Montmarault, au Cada. Là-bas, les trois enfants ont été scolarisés. « Cela se passait très bien, expliquent les membres de RESF. C’était une famille très appréciée, qui a tout de suite cherché à s’intégrer ». Sa demande d’asile a pourtant été rejetée. Elle a été contrainte de quitter Montmarault.

À Moulins, RESF veut désormais rencontrer le préfet de l’Allier, Pierre Monzani. « Nous voulons le convaincre d’appliquer la Convention internationale des droits de l’enfant, que la France a signée. Cette famille est en danger. L’objectif est d’obtenir une autorisation annuelle de séjour pour vie privée et familiale ».

Les membres du réseau tenteront également de mettre en avant la volonté d’intégration de la famille. « Ghabi était peintre en bâtiment. Il ne demande qu’à travailler ». En attendant, RESF va continuer à soutenir la famille.
Une pétition a été mise en place. Et un parrainage est envisagé.

La pétition est disponible dans les locaux de la FCPE, 42, rue du Progrès à Moulins.
Elle le sera également lors d’un cercle du silence, organisé ce dimanche, place d’Allier, de 11 heures à 11 h 30.

[source : La Montagne]

http://www.lamontagne.fr/editions_locales/moulins/la_mort_les_attend_au_kosovo@CARGNjFdJSsBEB0BAxU-.html

 

18 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 03
42 rue du Progrès
03000 MOULINS

tel/fax : 04 70 44 38 32

snu03@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 03 , tous droits réservés.