www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 03

Vous êtes actuellement : Dossiers Syndicaux  / CARTE SCOLAIRE  / CARTE SCOLAIRE 2012 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
7 février 2012

CTSD du 07/02/2012 | Déclaration du SNUipp-FSU

7 février 2012

Le SNUipp-FSU souhaite attirer l’attention sur la suppression, dans le 1er degré, de 13 postes de titulaires remplaçants. Cela constitue une ponction de plus de 10% dans la brigade de remplacement.

Le SNUipp-FSU émet des doutes sur les raisons réelles qui motivent ces suppressions, d’autant que le remplacement dans les classes est un sujet sensible et que toutes les absences ne sont pas effectivement remplacées dans le département.

Selon vous, seuls le taux bas d’efficience (66,7%) et le taux potentiel théorique de remplacement élevé expliquent ce choix. Conformément à un adage connu, le département est en capacité de faire mieux avec moins.

Le SNUipp-FSU est d’autant plus perplexe que vous n’avez pas accédé à sa demande de disposer des indicateurs et outils qui ont été utilisés.

Pour votre information, un groupe de travail s’est tenu en 2006, à la demande des représentants du personnel, sur la question des problèmes de remplacement. A partir des documents distribués (tableaux de l’enquête absence et remplacement, tableau comparatif des différents taux nationaux (moyen de remplacement, taux de remplacement, taux d’absence) et classement du département par rapport à la métropole, définitions des différents concepts utilisés dans les documents, extraction des données concernant l’académie, croisement du taux d’efficience et du potentiel théorique de remplacement, croisement du taux d’efficience et du taux de remplacement, croisement du P/E et du pourcentage d’emplois dans les classes, carte des moyens de remplacement), l’Inspectrice d’Académie avait proposé qu’une analyse soit faite pour dégager des éléments de constat destinés à éclairer le problème du remplacement et qu’une réflexion commune soit engagée pour essayer d’améliorer la situation. Le taux d’efficience en 2003-2004 était alors de 60,86% pour un taux national de 78,88%.

En l’état actuel de nos informations, ni la hausse de 6 points en 8 ans du taux d’efficience départemental, ni l’absence de réflexion commune sur cette période, ne permettent de justifier la suppression de 13 postes de remplaçants à la rentrée 2012.

Pour le SNUipp-FSU, ces postes sont utilisés comme variable d’ajustement permettant, tout en honorant la promesse de suppressions « modérées » de postes devant classe, de continuer la destruction massive d’emplois dans l’Education nationale, sur la base du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. Ce sont au contraire toutes les classes qui vont se trouver potentiellement affectées par ce choix si les remplaçants viennent à manquer.

Le SNUipp-FSU tient à dénoncer toute mise en place qui viserait dans les années qui viennent à trouver des moyens de substitution pour pallier au manque de remplaçants dans les classes, que ce soit par la contractualisation d’étudiants ou par le recours à des vacataires.

En parallèle au travail qu’il va conduire de son côté, le SNUipp-FSU demande à ce qu’un groupe de travail soit réuni sur la question du remplacement et que les tableaux d’analyse de l’utilisation des moyens de remplacement ainsi que les données départementales soient transmises aux représentants des personnels.

Yzeure, le 7 février 2012

 

12 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 03
42 rue du Progrès
03000 MOULINS

tel/fax : 04 70 44 38 32

snu03@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 03 , tous droits réservés.