www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 03

Vous êtes actuellement : Commissions paritaires (Comptes-rendu)  / CAPD 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
27 novembre 2012

CAPD du 27/11/2012 | Déclaration du SNUipp-FSU

27 novembre 2012

A l’issue des travaux de la CAPD de l’avancement, les collègues seront nombreux à contacter les organisations syndicales pour s’enquérir des promotions, des rythmes d’avancement ou des perspectives de carrière. Les questions posées traduisent des inquiétudes en matière de salaire ou de pouvoir d’achat, mais aussi des craintes sur le montant des pensions, faute de carrière complète.

La Direction Générale de l’Administration et de la Fonction Publique vient de rendre publiques des données statistiques sur les salaires. On y observe que les politiques salariales menées depuis 2000 ont largement favorisé le développement des régimes indemnitaires au détriment de la progression indiciaire. Si dans de nombreux secteurs, ce choix a pu amortir l’absence de hausse des salaires, cela a eu pour conséquence de maintenir l’ensemble de la rémunération des professeurs des écoles en bas de l’échelle de la Fonction Publique.

L’examen des rémunérations dans la Fonction Publique mettent aujourd’hui en évidence un réel déclassement salarial : s’il n’est pas nouveau que les professeurs des écoles sont en décrochage à l’intérieur de leur catégorie, l’écart qui se mesure aussi par rapport aux corps de catégorie B est quant à lui inédit.

Le salaire moyen a donc baissé au cours des dix dernières années. Pire, les comparaisons internationales montrent qu’en France, les enseignants du premier degré sont parmi les moins payés des pays de l’OCDE. Et ce déclassement salarial entraîne un déclin de l’attractivité du métier d’enseignant, que confirme la baisse continue du nombre d’inscriptions au CRPE.

Il y a quelques semaines, le ministre de l’Education Nationale déclarait qu’« il n’est pas digne » et « pas juste de payer les professeurs comme on les paye » aujourd’hui.

Le SNUipp-FSU entend bien rebondir sur ces propos et il demande que le dossier de la revalorisation du métier d’enseignant soit ouvert au plus vite. Celle-ci doit déboucher sur des améliorations de carrière pour tous, entraînant une prise en compte de l’inflation dans le traitement indiciaire et une hausse de la valeur du point pour assurer le rattrapage des pertes accumulées. La grille doit aussi être refondue pour permettre un avancement unique, au rythme le plus rapide, assurant à tous l’accès à l’indice 783 en fin de carrière.

Enfin, le SNUipp-FSU s’associe localement à la démarche des enseignants de RASED : il réitère sa demande que la part variable de l’indemnité ECLAIR soit versée équitablement à tous les personnels intervenant en zone ECLAIR, comme cela se fait dans d’autres académies.

Yzeure, le 27 novembre 2012

 

20 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 03
42 rue du Progrès
03000 MOULINS

tel/fax : 04 70 44 38 32

snu03@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 03 , tous droits réservés.