www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 03

Vous êtes actuellement : Retraités  / Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
15 décembre 2007

Motion des organisations départementales de retraités de l’Allier : FGRFP, LSR, FSU, UNRPA , CFDT, FDSEA, CGT

Conférence de presse du 17 décembre 2007

Réunies ce jour, les organisations départementales de retraités de l’Allier : FGRFP, LSR, FSU, UNRPA , CFDT, FDSEA, CGT, constatent avec inquiétude la dégradation de plus en plus importante de leur pouvoir d’achat.

Elles s’insurgent contre les mesures prises par le Gouvernement Fillon, en matière de retraites.

La revalorisation des retraites et pensions de 1,8 % en 2007 est remise en cause.

Les retraités auraient été « trop payés » au regard de l’inflation fixée à 1,3 % à fin décembre2007. Dans la logique implacable de la loi Fillon du 21 août 2003 portant réforme des retraites, il y a donc un trop perçu de 0,5 %.

Ce qui va se traduire pour 2008, à partir d’une inflation prévue à 1,6 % à une « récupération »,

d’où le calcul suivant 1, 6 % - 0,5%, soit seulement une augmentation de 1,1 %

C’est une véritable provocation car selon les études des statisticiens, les dépenses contraintes représentent plus de la moitié des dépenses des retraités alors que les pensions perdent chaque années 0,3 % de leur pouvoir d’achat (entre 1994 et 2004 selon les calculs d’Alternatives économiques – novembre2007).

D’autre part l’inflation retenue est largement dépassée sur de nombreux postes de dépenses, notamment sur les produits alimentaires quotidiens (de 2000 à 2007 le prix de la baguette de pain passe de 0,46 € à 0,85 €, la salade de 0,69 € à 1,50 €, le litre de lait de 0,20 € à 0,56 €

Le panier de la ménagère a augmenté de 16 % sur les deux dernières années, sans oublier les augmentations des loyers, de l’eau, des énergies, auxquels il faut ajouter la hausse des dépenses de santé (divers forfaits, franchises, dépassement d’honoraires, médicaments non remboursés), sans oublier la hausse des cotisations CSG, RDS, hausse annoncées des complémentaires de santé,

Les 13 millions de retraités que compte la France, dont 100 000 dans l’Allier ne représentent pas qu’un coût, ils sont des acteurs économiques à part entière de notre société.

Ils sont les piliers incontournables de l’aide aux ascendants, aux enfants et petits enfants et les acteurs essentiels, par leurs activités bénévoles, dans les milieux associatifs et sociaux.

On est loin des promesses électorales faites par le Gouvernement, pour définir sa politique, au printemps dernier (soit disant revalorisation des petites retraites et des pensions de réversion, pour mettre un terme à l’érosion de leur pouvoir d’achat).

Ce n’est pas la suppression des régimes spéciaux qui ne représentent qu’un infime partie des retraités qui améliorera le sort des retraités, dans leur ensemble.

Cette mesure est un choix délibéré du gouvernement, pour opérer un nivellement par le bas.

C’est bien l’ensemble des retraités qui voient leur pouvoir d’achat s’amenuiser comme une peau de chagrin.

Pourtant ça n’est pas une utopie que d’aspirer à une vieillesse digne,

Pour cela nous exigeons :

- que l’augmentation des pensions prévue pour 2008 soit revue à la hausse pour tenir compte de la croissance réelle du coût de la vie qui est très supérieure au taux de 1,1 % annoncé

- qu’un rattrapage des pertes de pouvoir d’achat antérieures soit envisagé, avec effet, dès janvier 2008

- que soit abandonnée l’indexation des pensions sur l’indice INSEE des prix à la consommation et que soit mise en place une procédure annuelle de revalorisation des pensions de retraite qui tienne compte de l’augmentation réelle du coût de la vie et qui leur permette de bénéficier de la croissance économique.

Moulins, le 17 décembre 2007

 

15 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 03
42 rue du Progrès
03000 MOULINS

tel/fax : 04 70 44 38 32

snu03@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 03 , tous droits réservés.