www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 03

Vous êtes actuellement : Commissions paritaires (Comptes-rendu)  / CAPD 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
28 janvier 2015

CAPD du 27/01/2015 | Déclaration du SNUipp-FSU

28 janvier 2015

L’assassinat politique d’une partie des membres de la rédaction de Charlie Hebdo, de femmes et d’hommes employés, policiers ainsi que les meurtres antisémites sont des actes ignobles qui s’attaquent à la liberté d’expression, aux libertés démocratiques et à la laïcité et tentent d’instiller un climat de peur et de haine.

Après le temps de l’indignation et de l’émotion, le temps des rassemblements de millions de citoyens, le temps des recueillements et du deuil, vient celui de « l’après Charlie ».

Pour le SNUipp-FSU, tout doit être mis en œuvre pour conforter la démocratie, au contraire de mesures liberticides, ce qui implique que cesse toute politique d’exclusion au profit de vraies politiques sociales, du logement, de l’emploi, de vraies politiques éducatives donnant plus et mieux à celles et ceux qui ont moins, afin que chaque citoyenne, chaque citoyen puisse trouver sa place dans la société.

Le « vivre ensemble » passe également par une éducation aux valeurs qui sont les piliers de notre République, Liberté, Egalité, Fraternité, mais aussi Laïcité et Solidarité avec l’ensemble de la population. L’Ecole y joue un rôle indispensable mais ne peut agir seule . Plus que jamais, elle doit par ailleurs, disposer des moyens nécessaires pour permettre l’accès de toutes et tous à une Education de qualité.

Pour réussir l’Ecole, il faut davantage d’enseignants pour améliorer les conditions de travail. Davantage d’enseignants y compris dans l’Allier, pour les remplacements, les RASED, pour le travail en équipe. Davantage d’enseignants pour aller vers une réduction du temps de travail, donc du partage du travail, seul vecteur de créations d’emplois à une époque où il y en a tant besoin, et ainsi aller vers une diminution du stress au travail qui gangrène, aussi, insidieusement notre profession.

Pour réussir l’Ecole, l’Education Prioritaire doit réellement être une priorité, alors que la nouvelle carte vient de gommer trop d’écoles et de collèges pourtant encore considérés par ceux qui y enseignent, au quotidien, comme « défavorisés ».

Pour réussir l’Ecole la formation est indispensable, et en particulier en présence des formateurs, des chercheurs en pédagogie, en réunissant les enseignants afin qu’ils puissent échanger sur leurs pratiques. Cette formation n’est toujours pas à la hauteur des besoins. C’est pourtant une exigence incontournable. Pour réussir l’Ecole, une revalorisation salariale est aussi urgente.

Ce sont des enjeux de réussite cruciaux pour lesquels la FSU et ses syndicats appellent les personnels à se mettre en grève le 3 février prochain.

L’installation d’une nouvelle CAPD est aussi l’occasion de se poser des questions : Qu’avons-nous fait depuis 20 ans, 30 ans, pour en arriver là ? Les politiques scolaires successives auraient-elles échoué ? Mais à qui la responsabilité ?
En CAPD, comme dans les autres instances de l’Education Nationale, quelles seront les choix, les décisions à venir, pour améliorer le Service Public d’Education Nationale au lieu de le démanteler comme c’est le cas depuis de trop nombreuses années ?
Les réformes gouvernementales ne sont pas à la hauteur de nos attentes syndicales en termes de conditions de travail, de rémunérations, de moyens d’enseignement et de formation.

En cette période de dialogue dit « social », qui n’en a que le nom mais pas le contenu, nous souhaitons aussi réaffirmer que le manque criant de personnel administratif au sein de l’Inspection Académique de l’Allier, ne doit pas conduire les délégués du personnel à assumer des taches qui ne sont pas les leurs - dont nous allons avoir à discuter lors de la rédaction du nouveau règlement intérieur de la CAPD - , alors même que l’institution sait nous rappeler, dès qu’elle en a l’occasion, que nous ne sommes là qu’à titre consultatif...
Le manque, tout aussi criant, de remplaçants dans l’Allier, conduit également les délégués des personnels à renoncer à utiliser leurs droits quant aux temps de préparation et de compte-rendu nécessaires avant et après la tenue d’une CAPD.
Nous espérons que la mise en place de cette nouvelle CAPD sera l’occasion de remédier à ces dérives apparues au fil du temps qui risquent de faire du « dialogue social » un déni de démocratie que nous dénonçons aussi depuis quelques années.

Yzeure, le 27 janvier 2015

 

23 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 03
42 rue du Progrès
03000 MOULINS

tel/fax : 04 70 44 38 32

snu03@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 03 , tous droits réservés.