www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 03

Vous êtes actuellement : Commissions paritaires (Comptes-rendu)  / CDEN 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}

Documents joints


  • déclaration FSU au CDEN du 9 juillet 2015
    PDF - 39.9 ko
    Télécharger
9 juillet 2015

CDEN du 09/07/2015

9 juillet 2015

Cliquez sur l’image ci-dessous pour lire la déclaration préalable de la FSU :

JPG - 9.5 ko
Déclaration de la FSU

Le Conseil Départemental de l’Education Nationale de l’Allier (CDEN) s’est réuni le jeudi 9 juillet 2015, le lendemain de la réunion du Comité Technique Spécial Départemental (CTSD).

Le CTSD est l’instance consultative interne avec représentants de l’administration et des personnels sous la présidence de la Dasen, le CDEN est l’instance consultative départementale où siègent les mêmes plus les représentants des parents, des élus, des partenaires de l’école publique et des personnalités extérieures, sous la présidence du préfet et sur un ordre du jour présenté par la Dasen d’une part, le conseil départemental (ex conseil général), d’autre part.

La longue période sans directeur académique aura « permis » de faire attendre un certain nombre de dossiers … La nouvelle Directrice académique, en poste effectif depuis le 20 juin, a, à notre demande, contribué à que ces instances consultatives se réunissent tout de même. Elle est en outre intervenue, également à notre demande, pour modifier la manière dont les Accompagnateurs d’Elèves en Situation de Handicap ont été gérés cette année dans le département. Nous reviendrons sur cette question sensible à la rentrée.

Les représentants FSU présents au CTSD, Jéremie Maurel et Valérie Bardet pour le SNUIPP, Vincent Présumey pour le SNES et Thierry Chaudier pour le SNEP, et au CDEN, les mêmes pour le SNUIPP et Stéphane Zapora pour le SNUEP, se sont abstenus sur les mesures complémentaires de carte scolaires annoncées dans le premier degré, car elles ne modifient pas les raisons de notre opposition exprimée depuis le début sur l’ensemble de la carte scolaire : 3 demi-postes provisoires ouverts à Estivareilles, Brugheas, et Aristode Briand-Montluçon, et 1 poste supprimé à la CLIS du Mayet.

Ils sont intervenus, dans les deux instances, pour rappeler leur souhait que les collèges soient toujours traités au niveau départemental, et le document sur les ajustements en collège a été finalement communiqué au CDEN, ce qui est une bonne chose. 55 heures ont été « distribuées » à différents collèges et il en reste seulement 39 pour les ajustements de rentrée. Ils ont présenté la déclaration préalable ci-jointe.

Deux faits donnent à réfléchir dans le déroulement de ce CDEN.

Le préfet est « sorti de ses gonds » à l’encontre du maire de Ferrières-sur-Sichon, qui s’élève contre une fermeture de classe alors que les effectifs semblent devoir être constants à la rentrée. Les propos qu’il a tenus à l’occasion sont d’un ordre général : le fait de ne pas avoir signé la fameuse « convention » qui était censée contractualiser un gel des postes en échange de l’application zélée des regroupements d’écoles et des réformes en cours, alors que nous aurions soi-disant bénéficié quand même du gel des postes cette année sera, en somme, puni par des suppressions de postes (on a même entendu le nombre 17 …) l’année prochaine.

La FSU va proposer à la FCPE et aux autres organisations s’étant opposées à la dite « convention » (CGT, FO, Solidaires) ainsi qu’aux associations d’élus d’écrire à notre préfet pour lui rappeler qu’en République, la loi est la même pour tous et que le fait de ne pas avoir voulu mettre en application une politique spécifique et particulière ne saurait entraîner de « punition » pour un territoire et ses services publics.

Ces propos inquiétants méritent d’autant plus d’être traités avec fermeté qu’ils sont contredits par l’évidence : le relatif statu quo global dans le nombre de postes dans le premier degré cette année résulte de la combinaison entre des suppressions de postes bien réelles et les 6 postes supplémentaires de remplaçants qu’il a fallu créer en REP + suite à la réforme de l’éducation prioritaire, et non d’un hypothétique détournement indus des mirifiques bienfaits dont nous aurions prétendument bénéficié en cas de signature de la « convention » par les élus !

Ce rappel au préfet sera ainsi une excellente façon de bien commencer l’année scolaire 2015-2016 qui doit être marquée par la réforme territoriale. Laquelle dans sa dernière mouture connue au lendemain de ce CDEN, transfère bien, au final, les transports scolaires aux Régions !

Nos devons en outre relever avec stupeur que les représentants du SGEN-CFDT, suivi par l’UNSA, sont intervenus sur le fond suite à la hausse du ton préfectoral, pour appeler de leurs vœux une « réflexion globale » car on ne peut pas « laisser exister des écoles à 6 élèves »...

Nous ne confondrons pas, quant à nous, discussion et négociation, que nous pratiquons déjà souvent, avec la cogestion du détricotage départemental …

BONNES VACANCES A TOUTES ET A TOUS !

 

15 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 03
42 rue du Progrès
03000 MOULINS

tel/fax : 04 70 44 38 32

snu03@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 03 , tous droits réservés.