www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 03

Vous êtes actuellement : Actu 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
31 octobre 2015

Nouvelle campagne du ministère contre le harcèlement : voilà l’image qu’a la ministre des enseignants !

Jeudi 29 octobre, un clip co-produit par Mélissa Theuriau est dévoilé. Edifiant !

On peut observer dans cette nouvelle campagne l’étendue de la méconnaissance de notre ministère mais aussi et surtout leur immense mépris pour les enseignants.

Ça suffit !

Soyons clair, il est évident pour chacun d’entre nous que la lutte contre le harcèlement à l’école doit être un axe très important autant pour nos dirigeants que pour les enseignants afin que cessent les situations dramatiques vécues par certains enfants. Les enseignants et le SNUipp-FSU sont disposés à participer activement à cette réflexion indispensable.

Pour autant, rien ne justifie les clichés honteux contenus dans cette campagne ressemblant à un procès envers le corps enseignant :
On y voit une enseignante totalement dépassée, menant un cours magistral en faisant preuve d’une absence totale de pédagogie (qui plus est avec une écriture désastreuse au tableau ! Elle a vraiment tous les défauts !).
Pendant ce temps, les enfants s’en prennent à un pauvre élève qui concentre toutes les attaques. L’enseignante ne réagit pas. Pire ! Lorsqu’elle interpelle la victime, c’est pour l’enfoncer en lui demandant s’il est bien là, présent avec la classe. (On espère à ce moment là qu’il va y avoir une réaction...) Mais le clip se termine sur l’intervention d’une petite camarade qui, elle, trouve la solution pour sortir la victime du harcèlement : en parler.

Le message est donc clair : Le harcèlement qui existe à l’école est permis, quasiment cautionné par les enseignants qui ne font rien pour l’empêcher et enfoncent même les victimes ! Ce n’est pas non plus par eux que passent la solution : c’est en parlant avec sa camarade, qui elle est consciente du problème et attentive, que cela pourra cesser.

Pour le SNUipp-FSU 03, la lutte contre le harcèlement à l’école mérite un traitement sérieux afin qu’il soit efficace, pas une suite de clichés !

Cette campagne qui sera diffusée dans les collèges et lycées, jeudi 5 novembre, lors de la première journée nationale contre le harcèlement, est une insulte envers notre profession.

Les enseignants qui, dans leur immense majorité, travaillent chaque jour pour la réussite de leurs élèves, pour leur bien-être et leur apprentissage des relations sociales dans une société pourtant marquée par les tensions et la violence, mérite d’être traitée avec respect et non d’être désignée comme responsable du harcèlement par son inaction et son incompétence.


Pourtant des clips existent, comme ce court-métrage sur le harcèlement scolaire réalisé par les élèves du collège Philippe de Commynes...

... ou celui réalisé par le Campus de Pouillé, établissement d’enseignement agricole et horticole privé, associé par contrat au service public d’éducation :

Malheureusement, plutôt que de promouvoir ces initiatives d’écoliers, collègiens, lycéens en lien direct avec leurs enseignants, le ministère préfère une campagne clinquante (et couteuse ?) annoncée en grande pompe avec une "star", Mélissa Theuriau.

Il serait temps que notre ministère redeviennent celui de l’Education Nationale et non celui de la communication. Avec ce clip, le ministère tend à prouver qu’il y a un nouveau harcèlement qui apparaît : celui subi par les enseignants qu’on rend depuis quelques temps responsables de tous les maux.

 

21 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 03
42 rue du Progrès
03000 MOULINS

tel/fax : 04 70 44 38 32

snu03@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 03 , tous droits réservés.