www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 03

Vous êtes actuellement : Actu 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
7 janvier 2016

Non aux choix politiques et budgétaires nationaux et départementaux.

Motion adoptée par le congrès de la FSU 03 des 6 et 7 janvier 2016

Le congrès départemental de la FSU de l’Allier, réuni le jeudi 7 janvier à Cusset, sachant qu’une délégation de la section départementale FSU et du syndicat SNUACTE-FSU doit être reçue demain vendredi 8 janvier par le président du Conseil Départemental M. G. Dériot, exprime l’inquiétude des personnels devant les décisions budgétaires et donc politiques prises lors de la dernière session du Conseil Départemental.

Des compressions de personnel et des mesures visant à augmenter les horaires ont été retirées de l’ordre du jour de cette session devant la menace d’une grève totale et d’un rassemblement de tous les personnels départementaux. Soutenant la pétition de l’intersyndicale CGT-FO-CFDT la FSU avait fortement répercuté cet appel dans les collèges. La réforme territoriale et les restrictions des crédits aux collectivités font que ces menaces demeurent à moyen terme.

La FSU Allier soutient les revendications des agents de collèges et de leur syndicat FSU qui, non seulement ne veulent pas comme tous les agents territoriaux subir ces reculs, mais qui réclament d’être traités dignement et de manière égale, en mettant fin au scandale du rattrapage de fait des jours fériés hors vacances et week-end, qui est actuellement imposé par le biais de l’annualisation du temps de travail, cela même pour le 1° mai !!!

Les aides au fonctionnement des 3 Centres d’Information et d’Orientation sont supprimées, alors que ces CIO avaient été créés à la demande du département et sur la base du financement de leur fonctionnement. C’est donc une mission départementale de service public qui est supprimée.

Signal significatif envers la jeunesse, les aides, hors transports, aux salons Cap Avenir sont supprimées, les collèges et lycées sont de fait incités à payer, ou non, en fonction de leurs moyens et des politiques locales.

Le recul de 30% du budget Culture conduit à la liquidation pure et simple de toute aide à de nombreuses compagnies emblématiques du spectacle vivant, à la suppression des subventions de fonctionnement aux compagnies de théâtre, à une forte baisse des aides aux festivals, toutes choses que notre Fédération, attachée à l’éducation populaire et à des loisirs culturels et démocratiques, condamne.

Ces décisions sont autant de choix politiques, dont il faut bien dire qu’ils s’inscrivent parfaitement dans le cadre de la politique gouvernementale : réforme territoriale, réduction des budgets des collectivités, affaiblissement de l’échelon départemental, quelles que soient les déclarations de l’exécutif départemental disant que c’est la faute au seul gouvernement, et celle de la nouvelle opposition départementale disant que c’est la faute au seul département. Non, les deux mènent la même politique qui, au nom du « remboursement de la dette publique », une dette publique qui finance la spéculation boursière, sacrifie les besoins sociaux.

La grève du 26 janvier peut être l’occasion pour les personnels, fonctionnaires ou précaires, de l’Education nationale, et les personnels territoriaux, de se retrouver ensemble pour la défense des services publics, du département, de l’école publique et de la culture.

 

3 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 03
42 rue du Progrès
03000 MOULINS

tel/fax : 04 70 44 38 32

snu03@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 03 , tous droits réservés.