www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 03

Vous êtes actuellement : Actu 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
11 janvier 2016

Le rôle de la FSU en faveur de l’unité syndicale

Motion adoptée par le congrès de la FSU 03 des 6 et 7 janvier 2016

La force de la FSU et sa tradition résident notamment dans sa pratique en faveur de l’unité d’action intersyndicale et dans la perspective, inscrite dans ses statuts, de l’unification syndicale.

C’est à cela que nous risquons de tourner le dos avec la signature du protocole PPCR (1), l’absence à ce jour d’appel fédéral à la grève du 26 janvier, après déjà qu’au niveau fédéral nous ayons rejoint tardivement la grève du 9 avril. Unité d’action et perspective d’unification ne sont possibles que sur la base des revendications et de l’indépendance syndicale.

La situation présente devrait nous permettre une attitude offensive et unitaire avec la CGT, FO et Solidaires, et l’interpellation des militants et structures des autres syndicats : pour l’unité d’action immédiate et pour discuter ensemble de la perspective de l’unification. C’est ainsi que nous referons de la grève véritable, celle dont s’emparent les personnels eux-mêmes, celle qui s’organise par des assemblées générales et des comités de grèves élus et mandatés comprenant les organisations syndicales, une possibilité, car elle reste plus que jamais une nécessité. La frilosité des directions des autres organisations ne saurait nous servir d’alibi pour ne pas être nous-mêmes. Oui il faut renforcer la FSU, mais nous ne pourrons la renforcer que sur ces bases.

Un formidable acte unificateur serait de dénoncer le protocole PPCR et d’appeler ensemble avec la CGT, FO et Solidaires, à la grève du 26 janvier et à l’action pour imposer de libres négociations salariales en dehors de tout carcan du type PPCR ou « dialogue social », sur la base d’un rapport de force.

(1) Protocole "Parcours Professionnels Carrières et Rémunérations" (PPCR) : sorte de "paquet-cadeau" qui comporte la garantie, en principe, de négociations salariales dans la fonction publique dans un cadre préalablement limité et quelques mesures limitées pour les salaires, surtout en catégories C (mais contrebalancées, ici, par la fin de nombreuses mesures locales appelées "avancement à la durée minimale") et dans le secteur social, moyennant l’acceptation de mesures statutaires visant à des regroupements de corps, parfois par dessus les fonctions publiques existantes (d’Etat, territoriale et hospitalière), et à la mobilité accrue en relation avec les mutations forcées imposées par la réforme territoriale, ainsi que le passage de déroulements de carrières encadrés par des classements nationaux à un déroulement individualisé. Le gouvernement souhaitait conditionner la possibilité même de discuter salaires pour chaque syndicat à la signature de ce protocole, mais il aurait fallu pour cela qu’il soit majoritaire. Or, CGT, FO et Solidaires ont refusé de le signer, CFDT, CFTC, CGC, UNSA et FSU l’ont signé, cette dernière aprés un vif débat interne et de justesse. Le premier ministre a décidé de promulguer le "PPCR" malgré son caractère minoritaire. La FSU Allier comme beaucoup d’autres composantes de la FSU souhaite que la FSU ne cautionne plus le "PPCR".

 

13 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 03
42 rue du Progrès
03000 MOULINS

tel/fax : 04 70 44 38 32

snu03@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 03 , tous droits réservés.