www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 03

Vous êtes actuellement : Actu 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
17 mars 2016

Trop d’écoles dans l’Allier ?

Entretien de Mme DERRIAZ, DASEN de l’Allier avec l’hebdomadaire la Semaine de l’Allier, édition du jeudi 25 février 2016.

Cliquez sur l’image pour ouvrir lire la totalité de l’article et de l’entretien entre Madame DERRIAZ et la Semaine de l’Allier au sujet de la carte scolaire et de la convention territoriale.

JPG - 556.5 ko

Morceaux choisis :

« Je vais mettre les élus des territoires autour de la table. Nous allons déterminer concrètement quels sont les besoins sur ces territoires ruraux. S’il y a un maintien ou un retrait nécessaire nous le ferons. »

Une bien mauvaise nouvelle pour les élus ruraux qui ont cru voir (à tort) dans la Convention un bénéfice pour le département et en particulier pour les petites communes rurales. Lors du CTSD du 3 novembre dernier, Madame DERRIAZ annonçait qu’une unité pédagogique pertinente, c’était une école d’au moins 4 classes. Bien évidement, les élus à qui était présentée la convention la semaine suivante n’ont pas eu cette précision.

« On peut dire que les retraits d’emploi sur l’urbain sont le premier acte de la mise en oeuvre de la convention. »

Pourtant, lors du dernier CDEN du 9 février, lorsque la FSU 03 affirmait que les mesures de carte scolaire présentée était l’application directe de la convention, Madame la DASEN nous répondait que c’était faux et que "la carte scolaire et la convention sont déconnectées". Les promesses n’engagent définitivement que ceux qui y croient.

« Le nombre moyen d’élèves par classe et par commune est inférieur à 25 dans l’Allier. Il faut être réaliste, c’est une excellente moyenne. »

Cette déclaration est la suite logique de celle prononcées en CTSD et en CDEN lorsque Madame la DASEN expliquait qu’avec de tels chiffres, les conditions d’exercice étaient confortables et que cela équivalait à tout le département bénéficiant du dispositif REP. Les enseignants de notre département apprécieront de savoir qu’ils exercent dans des conditions d’opulence presque indécente car injustifiable.

Pourtant les enseignants des zones rurales savent mieux que quiconque que si ces zones ne bénéficient effectivement pas du "label REP" (et n’en bénéficieront jamais car celui-ci suppose de relever de la politique de la ville), les difficultés rencontrées par une partie des populations de ces zones sont immenses et que cela a un impact direct dans les écoles avec des situations de grande détresse sociale à gérer.

 

21 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 03
42 rue du Progrès
03000 MOULINS

tel/fax : 04 70 44 38 32

snu03@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 03 , tous droits réservés.