www.snuipp.fr

SNUipp-FSU 03

Vous êtes actuellement : Actu 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
18 septembre 2016

Attestation d’autorisation d’utilisation des coordonnées mobiles personnelles des directeurs : on se moque de nous !

Alors que TOUS les directeurs ont reçu un "SMS test sécurité" alors même que nombre de collègues n’ont pas transmis l’autorisation signée, l’administration ose relancer ceux qui ont vu leurs données utilisées et transmises sans leur autorisation à bien vouloir signer rétroactivement l’autorisation afin de rétablir la légalité

Il y a quelques jours, les écoles de l’Allier étaient destinataires d’un mail en provenance de l’administration rappelant que les directeurs avaient été destinataires le 23 aout d’un courrier de Madame la DASEN relatif à la « communication des numéros de portable personnels des directeurs des écoles dans le cadre des mesures de sécurité ». Ce mail « remerciait de bien vouloir faire le nécéssaire » à savoir : remplir et signer le formulaire d’autorisation de communication et d’utilisation de ces numéros de téléphone personnels, si cela n’avait pas déjà été fait.

Vraiment ?

Pourtant, lors de la journée de pré-rentrée, TOUS LES DIRECTEURS ont reçu un sms de « TEST ALERTE SÉCURITÉ » en provenance du rectorat, alors même que la grande majorité des directeurs n’avaient pas rempli ni renvoyé ce formulaire d’autorisation. _ L’administration a donc fait le choix de ne pas attendre d’avoir les autorisations des personnels concernés avant de récupérer et utiliser ces numéros de téléphone.

Soyons clair :

- Il est par principe scandaleux que le ministère de l’Education Nationale demande à ses agents d’utiliser leurs téléphones personnels pour l’exercice de leur métier, sans la moindre garantie sur les limites de cette utilisation. Pourquoi les enseignants n’auraient pas un téléphone de service si cela est jugé indispensable ?

- Il est ensuite tout à fait anormal que nos numéros aient été compilés et utilisés sans notre accord pour l’organisation du « TEST » actant ainsi qu’avec ou sans notre autorisation, ils seront utilisés au mépris des procédures de la CNIL.

Pour autant et malgré cela, le SNUipp-FSU 03 n’a pas appelé, à refuser la transmission de ces données.

Nous laissons à chacun le soin d’apprécier individuellement s’il accepte ou non de communiquer son numéro de téléphone et nous soutiendrons chacun dans son choix, positif ou négatif.

Dans cette optique, la majorité des collègues, investis dans leur métier, y compris des directeurs syndiqués au SNUipp-FSU 03, ont fait le choix de ne pas s’opposer à cette transmission de leur numéro de téléphone personnel dans une logique de travail en bonne intelligence pour les questions de sécurité.

Par contre,

la réception de ce courrier de « relance » enjoignant les directeurs à bien vouloir remplir rétroactivement l’attestation d’autorisation alors même que l’administration s’en est passée pour réaliser le test est absolument scandaleuse.

L’administration sait exiger des directeurs et enseignants une application stricte des lois et règlements aboutissant souvent à une surcharge administrative exponentielle et conduisant bien souvent à compliquer l’exercice de notre métier.

Nous refusons de servir de bonne conscience en signant rétroactivement une attestation d’autorisation qui de toute manière n’a pour seul et unique objectif que de finir dans un placard et de simuler la légalité de la procédure.

Nous appelons les collègues :

- à ne pas demander le retrait de leur numéro de téléphone si cela ne les dérange pas.

 mais

- à refuser de renvoyer cette nouvelle paperasse ayant fait preuve de son inutilité.

 

66 visiteurs en ce moment

*Top

SNUipp-FSU 03
42 rue du Progrès
03000 MOULINS

tel/fax : 04 70 44 38 32

snu03@snuipp.fr

Mentions légales


©Copyright 2006 - SNUipp-FSU 03 , tous droits réservés.